Nous avons tous besoin d'une « implication culturelle », c'est à dire de nous investir dans des centres d'intérêt, des loisirs, des sources de satisfaction et de plaisir.

Le handicap, le grand âge ou la maladie ne change en rien ce besoin.
C'est pourquoi il est important pour le couple Aidant-aidé de ne pas y renoncer, mais au contraire de rechercher de nouveaux centres d'intérêt, ou d'adapter les activités pratiquées avant la diminution de l'autonomie aux possibilités actuelles du proche.
Dans ce domaine, les innovations sont nombreuses et peuvent fournir à l'Aidant des idées, des ressources nouvelles pour offrir à son proche des moments agréables et partagés.

  • Les activités de bricolage ou de jardinage, par exemple, peuvent s'adapter à la perte ou au manque d'autonomie grâce à de nouveaux concepts et à des matériaux innovants.
  • Des applications permettent à l'Aidant de stimuler et entretenir les facultés cognitives de son proche, à travers le plaisir du jeu.
  • L'internet permet de conserver une ouverture sur le monde, et de continuer à avoir des centres d'intérêt à partager. C'est par exemple le cas avec l'Université Virtuelle du Temps Disponible, qui mise sur l'interactivité entre conférenciers et auditeurs.

Pour trouver des solutions et des partenaires correspondant à vos besoins : cliquez sur les mots clefs en bleu.

Dossier mots clefs : accès aux loisirs, aides à la stimulation, application smartphone, conférences, jardinage, bricolage, jeux, aides aux déplacement, véhicule adapté, accompagner le proche pour un déplacement, taxis adaptés au handicap, plateformes de services adaptés, ordinateur et tablette simplifiée, centre culturel adapté, culture et loisirs à domicile...