Apprendre, jouer, s'évader, se distraire, voyager, découvrir... Le couple aidant-aidé doit continuer à y avoir accès.

Ce n'est pas un aspect secondaire auquel il serait relativement facile de renoncer, mais bien un besoin et une source de plaisir que nous conservons tout au long de la vie et quelque soit le degré de perte d'autonomie.

Nos goûts, centres d'intérêt et de loisirs contribuent à façonner notre identité. Devoir y renoncer engendre un sentiment de tristesse, qui à son tour va influer sur la santé morale et physique et accentuer encore la perte d'autonomie.
Il n'y a pourtant pas de fatalité non plus dans ce domaine. De nombreuses solutions peuvent être mobilisées pour offrir à votre proche d'authentiques moments de plaisir.


Pour trouver des solutions et des partenaires correspondant à vos besoins : cliquez sur les mots clefs en bleu.

Dossier mots clefs : accès aux loisirs, applications permettant à l'Aidant de stimuler et entretenir les facultés cognitives de son proche, accès aux conférences, jardinage, bricolage, jeux, aide aux déplacements,  véhicule adapté, accompagner le proche pour un déplacement, taxis adaptés au handicap, plateformes de services adaptés, culture et loisirs à domicile, séjours-répit, accessibilité, accueil temporaire, vacances adaptées, village répit...