Les technologies pour l'autonomie sont de plus en plus présentes dans la vie quotidienne des personnes âgées, handicapées ou malades, et de leurs proches aidants.

Elles s'intègrent à des objets, des aides techniques, des dispositifs ou des services.

Elles répondent à des besoins :

 

mais aussi, de plus en plus, à des besoins de loisirs, de confort, de mieux-être, de communication, de stimulation, de maintien du lien social ou familial...

Elles visent :

 

Elles permettent de compléter, de prolonger ou d'optimiser l'aide humaine apportée à la personne en perte d'autonomie.

Ces technologies de l'autonomie font appel aux innovations scientifiques dans les domaines de l'informatique, de l'électronique, de la micro-mécanique, de la médecine, des télécommunications...

Parallèlement, de nouveaux services sont proposés pour répondre aux besoins liés au souhait quasi unanime de rester à domicile le plus longtemps possible et d'avoir, en dépit de la perte d'autonomie, une vie la plus normale possible...

Ce marché d'offres nouvelles entre dans le champ de la « Silver-économie » car il s'est développé avec l'accroissement démographique des « cheveux argentés ».