Une définition européenne

L’aidant familial est « la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne.
Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et prendre plusieurs formes, notamment : nursing, soins, accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, démarches administratives, coordination, vigilance permanente, soutien psychologique, communication, activités domestiques… » Coface.

Piliers du maintien à domicile

Globalement, 70 % de l’aide nécessaire à une personne en perte d’autonomie est assurée par les proches aidants. L’aide extérieure n’intervient qu’en complément.
C’est très souvent l’Aidant qui enclenche le processus de mise en œuvre de cette aide extérieure.

C’est aussi l’Aidant qui…

  •  …recherche les produits et services pour l’autonomie et le maintien à domicile de son proche…
    Il a un rôle de prescripteur
  •  …est l’interface entre son proche dépendant et les services et produits liés au maintien de l’autonomie, il en permet l’acceptation…
    Il a un rôle de facilitateur
  •  …est en mesure, de par son rôle, d’apprécier l’efficience de ces produits ou services
    Il a un rôle d’évaluateur
  •  …organise l’intervention des aides à domicile, planifie les rendez-vous médicaux…
    Il a un rôle de coordonnateur
  •  …veille aux intérêts de son proche, s’occupe des dossiers et des démarches administratifs…
    Il a un rôle de gestionnaire

Des situations diverses

On évalue à 11 millions le nombre d’Aidants en France, dont une moitié accompagne une personne âgée et l’autre moitié une personne malade ou handicapée, enfant ou adulte.
Les Aidants sont des femmes à 56 %
des hommes à 44 %

Près de la moitié des Aidants exerce aussi une activité professionnelle : c’est le double rôle du salarié-aidant.
C’est une caractéristique de la « génération sandwich » des 45-65 ans, qui doivent concilier travail, soutien à un(ou plusieurs) proche dépendant, et soutien à leurs propres enfants et petit-enfants.

Des tâches multiples

Aide pour les actes de la vie quotidienne, les courses, les déplacements, la prise de médicaments, la gestion budgétaire, soutien affectif, soutien financier… leurs tâches sont multiples, évolutives… et souvent sans limites.

Adapter et sécuriser le logement, choisir le prestataire de télé-assistance, de services à la personne, de santé… font partie des décisions qu’ils ont à prendre et pour lesquelles ils ont besoin de trouver le bon partenaire.

Pour en savoir plus : voir « le baromètre des aidants »

Des attentes…

Au-delà de leur diversité, les Aidants d’aujourd’hui sont souvent actifs, connectés, informés.
Les aidants qui exercent une activité professionnelle connaissent souvent des tensions importantes pour concilier toutes leurs obligations. Ils voudraient que leur situation soit mieux prise en compte au sein des entreprises.

Si leur dévouement à leur proche fragilisé leur semble naturellement dicté par les liens affectifs ou familiaux, ils voudraient cependant être mieux reconnus par la société.

Leurs attentes s’expriment dans différentes enquêtes ou sondages qui nous montrent que la société doit apprendre à mieux considérer ceux de ses membres qui se dévouent au soutien d’un parent, d’un conjoint, d’un enfant, d’un frère, d’un ami…
Pour en savoir plus : Sondage « Ce que veulent les Aidants »

Et des besoins

C’est une autre caractéristique des Aidants : ils donnent toujours la priorité à la satisfaction des besoins de leur proche fragilisé.

Cela ne veut pas dire que les Aidants n’ont pas de besoin pour eux-mêmes…
Mais, pris par de multiples tâches, les Aidants ont peu de temps à dédier à la recherche de solutions qui pourraient faciliter leur quotidien.
Ils ont donc besoin d’un accès facile et rapide à l’information.

L’objectif de DOMAIDANTS est de se placer résolument aux côtés de l’Aidant afin de lui permettre :

  • d’accéder facilement à des solutions pour l’autonomie de son proche
  • d’alléger ses tâches quotidiennes,
  • de concilier rôle d’aidant et vie professionnelle,
  • de veiller sur son proche tout en étant éloigné géographiquement
  • de rechercher des aides à domicile
  • de sécuriser l’environnement de son proche…

« Un proche qui retrouve de l’autonomie c’est un aidant qui retrouve de l’indépendance ! »