« Quelqu’un peut-il indiquer aussi le prix, SVP… ?

5

Je pensais que si tout le monde était vraiment aussi attentifs aux aidants, ils mettraient le prix des « bons » conseils qu’ils donnent aux aidants…, et de préférence en mettant le prix mensuel, qu’on arrive à bien se représenter la « somme » !

Il parait que je ne prends pas assez de « recul », que je ne prends pas assez « soin de moi ». Ah bon ? Et que je devrais penser « plus à moi », et qu’il fallait pas que je fasse tout, et que je comprenne qu’il fallait que je fasse appel à des auxiliaires de vie pour me soulager avant que je m’écroule épuisée. La chose certaine, c’est le prix dont je vais être « soulagée ».

C’est simple, c’est 20 euros par heure. Et pour ce prix là, d’ailleurs, il ne faut pas que je sois exigeante. Bon, disons 1 heure par jour (je passerai 12 heures au lieu de 13 heures par jour auprès de mon père), 20 euros par jour, 600 euros à la fin du mois.

Merci, mais je n’ai pas ces 600 euros par mois. Alors je fais comment ? Là, comme par enchantement, il n’y a plus personne qui me répond. « Gaston, y’a le téléfon qui son, et y’a jamais person qui y répond ! ». Cosette

Partager

5 commentaires

  1. Bonjour Cosette, nous comprenons votre humeur mais … Avez-vous entendu parler de l’Allocation Personnalisé à l’Autonomie (APA) ? Parce que en fonction de l’âge de votre père notamment s’il a plus de 60 ans et si son degré de dépendance se situe entre GIR 1 et 4, il pourrait bénéficier de cette allocation et lui permettre d’avoir droit à un certain nombre d’heures par jour afin qu’une auxiliaire de vie puisse s’occuper de lui à votre place. Pour en savoir plus reportez-vous à notre rubrique "l’Aidant face à…" (volets : Grand âge et Lois,Droits, Aides ). Nous espérons que vous trouverez dans ces deux rubriques l’ensemble des informations qui devraient vous aider. Cordialement

    • Thérèse Ollinet le

      Oui, bien sûr que l’APA peut atteindre en GIR1 des sommes qui paraissent importantes (1300 euros par mois), mais justement, une fois que vous ramenez cette valeur à combien d’heures par jour d’aides professionnelles, vous retombez là sur la vraie réalité de tous ceux qui veillent sur leur proche 24/24, 7/7 qui est la condition pour avoir un classement en GIR1… 1300 euros ne vous donneront au mieux que 2 heures d’aides professionnelles par jour, et comme nous disons souvent entre aidants, les 22 heures restantes, c’est les aidants. La facture, c’est bien celà, Si un aidant veut un répit d’une heure supplémentaire par jour, il faut qu’il trouve 600 euros… Ca ne se trouve pas sous le pied d’un cheval, surtout plus maintenant.

    • Thérèse Ollinet le

      Oui, bien sûr que l’APA peut atteindre en GIR1 des sommes qui paraissent importantes (1300 euros par mois), mais justement, une fois que vous ramenez cette valeur à combien d’heures par jour d’aides professionnelles, vous retombez là sur la vraie réalité de tous ceux qui veillent sur leur proche 24/24, 7/7 qui est la condition pour avoir un classement en GIR1… 1300 euros ne vous donneront au mieux que 2 heures d’aides professionnelles par jour, et comme nous disons souvent entre aidants, les 22 heures restantes, c’est les aidants. La facture, c’est bien celà, Si un aidant veut un répit d’une heure supplémentaire par jour, il faut qu’il trouve 600 euros… Ca ne se trouve pas sous le pied d’un cheval, surtout plus maintenant.

  2. Malheureusement, "ils" (ces experts qui savent si bien ce que nous devrions faire) ne mettront jamais le prix de ce qu’ils proposent aux aidants de faire. Ce sont ces mêmes experts qui dénient la contribution réelle des aidants, les 164 milliards d’euros annuels que le sociologue Serge Guérin met régulièrement en avant. Ce serait très drôle en fait s’il y avait une obligation légale de mettre le prix de ce qui est conseillé à un aidant de faire: il y aurait beaucoup moins de conseils, et beaucoup plus d’empathie ! Tenez bon Cosette et merci pour votre billet d’humeur qui m’a bien plus! « Gaston, y’a le téléfon qui son, et y’a jamais person qui y répond ! »

  3. Administrateur Aidants en Mouvement le

    Bonjour Thérèse,
    Dans notre commentaire au billet d’humeur de Cosette, nous posions la question de l’APA, car les cas sont très fréquents où l’Aidant ne sollicite pas, ou pas toutes les aides possibles.
    Ceci dit, lorsque cela est fait tout n’est pas pour autant résolu. Et dans le cas de Cosette, il est vrai qu’une heure de plus chaque jour se chiffrerait vite à la fin du mois! D »autre part, une heure par jour ne changerait peut-être pas fondamentalement l’implication de Cosette auprès de son proche. Et il est logique qu’elle ait une réaction d’humeur face à ce qui peut lui sembler une injonction paradoxale lorsqu’on lui dit "prenez du repos, du répit etc…". Et c’est bien là pourtant qu’un repositionnement de l’Aidant face à sa charge est nécessaire : dans un contexte de moyens limités la seule chose qui peut faire évoluer en mieux la situation de l’Aidant est d’acquérir la capacité à regarder la situation d’un regard nouveau. Et là encore, le conseil et/ou le soutien d’autres Aidants prend tout son sens. Car tout seul on n’y arrive pas…

Votre commentaire

X