Nos services : Entreprises et Salariés-Aidants 

Picto BH SApoint-ascending-th

L’accompagnement et le soutien des Salarié-Aidants

11 millions d’Aidants en France accompagnent un proche dépendant (enfant, conjoint, parent). Presque la moitié d’entre eux doivent concilier vie professionnelle et rôle d’Aidant.

Ce sont des « Salariés-Aidants » 

—Ils représentent près de 15% de la population active et devraient atteindre 20% d’ici 10 ans.

—De nombreux aidants appartiennent à la « génération pivot » (45-64 ans),  ils sont encore salariés au moment où ils soutiennent leurs parents devenus dépendants.

—Si la société commence tout juste à le reconnaître, l’Aidant familial en entreprise est encore souvent méconnu plus de 65% ne parlent pas de leur situation à leur supérieur hiérarchique

Le rôle d’Aidant à des répercussions pour ces salariés :

  • —Ils sont souvent menacés d’épuisement, ce qui peut les conduire à des difficultés au niveau professionnel.
  • —Un double rôle quasi permanent qui les oblige souvent à inventer des modes de conciliation entre leur rôle d’Aidant et leur vie professionnelle.
  • —Un stress quotidien, un état de santé plus précaire…

Le rôle d’Aidant a des répercussions pour l’entreprise :

  • Risques psychosociaux majorés
  • —Absentéisme :16 jours par an en moyenne
  • —Présentéisme : plus difficile à repérer que l’absentéisme, il coûte cependant plus cher à l’entreprise car il se traduit par un manque de productivité dû aux erreurs, retards, manque de concentration et de motivation

Cela affecte de façon délétère les autres collaborateurs qui doivent assumer ce que le salarié n’arrive pas ou plus à assumer.

Ces problèmes sont toutefois compressibles, si les personnes concernées parviennent à trouver l’équilibre entre leur activité professionnelle et leurs obligations familiales.

La question des Aidants est désormais incluse dans les politiques de care-management, comme en témoigne le « Guide à destination des entreprises » édité par l’Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et l’UNAF.

Une étude réalisée en Grande Bretagne « Supporting working carers » en 2013,  portant sur les bénéfices pour les entreprises soutenant les « Salariés– Aidants », a montré que pour la plupart des employeurs, il y avait des avantages importants à soutenir les Aidants :

  •  Une réduction des congés maladie et de l’absentéisme (88 %)
  •  Une amélioration de l’engagement des employés (85 %)
  •  Une amélioration du management (80 %)
  •  Des équipes de travail plus efficaces (75 %)
  •  Une amélioration des prestations de service (72 %)
  •  Une augmentation de la productivité (69 %)
  •  Une réduction du recrutement et des coûts de formation (65 %)
  •  Une amélioration de la capacité d’attraction (61 %)
  •  Une économie des coûts de production (55 %)

Prendre en considération les besoins des « Salariés-Aidants » en apportant des services adaptés permet

  •  De préserver et fidéliser le capital humain,
  •  D’augmenter l’attractivité de votre entreprise
  •  De favoriser le dialogue social et d’affirmer les valeurs de care management de votre       entreprise

Une politique  « Gagnant/Gagnant » : 

  • — l’employeur gagne en productivité,
  • — le « Salarié-Aidant » peut concilier son rôle d’Aidant et sa vie professionnelle.

Contactez nous