• 11 JAN 18
    • 0

    2017 : Une année riche en perspectives pour les Aidants

    2017 : Une année riche en perspectives pour les Aidants.
    Rétrospective vue par la Maison des Aidants® 

    L’année qui vient de s’achever a mis les aidants sur le devant de la scène au travers d’initiatives, d’avancées législatives, de déclarations politiques, avec à la clé la perspective d’un plan national pour les aidants.

    Pour bien suivre ce qu’il se passera en 2018, j’ai trouvé qu’il valait la peine de remonter le temps, jusqu’au tout début 2017, et vous invite à partager ma lecture rétrospective :

     

    Elle y observe en préambule : « Si l’aide aux aidants dans ses multiples modes d’exercice ne devient pas une priorité des pouvoirs publics, il sera alors nécessaire demain d’augmenter de façon conséquente les places d’hébergement en structures d’accueil permanent. »

    • Le Président de la République, élu en mai 2017, inclut dans ses propositions de campagne l’objectif d’  « Accompagner les aidants dans leur engagement ». (Objectif 3 du chapitre Dépendance)

     

     

     

    • Dans le cadre de cette Journée Nationale des Aidants, Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, déclarait : « Sans les aidants, beaucoup de personnes âgées, handicapées, malades seraient dans des conditions de vie et dans des lieux de vie qui n’ont rien à voir avec ceux qu’ils ont actuellement »
      Le 11 octobre suivant, Madame Buzyn présentait devant l’Assemblée Nationale le plan de travail du gouvernement sur cette question.

     

    • Octobre 2017, Madame Marie-Anne Montchamp, qui vient d’être élue présidente de la Cnsa*, déclare quant à elle qu’il faut « reconnaître les aidants » et s’interroge :
      « Dans un système de protection sociale moderne, quelle est la part de la solidarité et quelle est la part de l’aide spontanée de l’aidant familial ? »

     

    • 29 novembre 2017 : adoption par l’Assemblée Nationale du projet de loi permettant l’élargissement des dons de RTT aux salariés aidants d’un proche en grave perte d’autonomie
      Par ailleurs, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nomme le député Pierre Dharréville rapporteur d’une « mission flash » sur les aidants.

     

    Certes on ne peut que se réjouir de voir qu’en 2017 la question des aidants a gagné de l’importance dans les préoccupations des pouvoirs publics, mais on peut se demander quelle place elle occupe dans les agendas.

    La mise en place d’un dispositif de relayage à domicile, tel que préconisé par le rapport évoqué précédemment, passera par une dérogation au droit du travail. Cette disposition est à l’étude dans le cadre du projet de loi pour « Un Etat au service d’une société de confiance »… Mais qui peut dire aujourd’hui quels en seront les délais ?

    Des mesures déjà en vigueur, tel que le « droit au répit » de l’aidant, prévu par la loi d’adaptation de la société au vieillissement, peinent à se mettre concrètement en place. Comme l’observe Madame Lhuillier dans le rapport déjà cité : « l’interprétation des modalités de déclenchement de l’aide au répit n’est pas comprise de manière uniforme par les Conseils départementaux. ».
    L’IGAS* et l’IGA* ont d’ailleurs rendu un rapport d’évaluation assez sévère sur la mise en œuvre du volet « domicile » et notamment du soutien aux aidants.

    Alors oui la question des aidants  avance … mais à pas lents tout de même…

    Je formule des vœux pour que 2018 soit une année au rythme plus enlevé, au tempo plus rapide dans la mise en œuvre des projets pour les aidants.

    Récemment élu Vice-président de l’association pour la Journée Nationale des Aidants, j’y œuvrerai aux côtés des membres du conseil d’administration, tous acteurs de l’accompagnement des aidants.

    Je souhaite à toutes les aidantes et les aidants une bonne année 2018 aux côtés de leurs proches.

    Pascal Jannot.

    Président fondateur de La Maison des Aidants

    Vice Président de l’Association pour La Journée Nationale des Aidants

    *Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie
    *Inspection Générale des Affaires Sociales
    *Inspection Générale de l’Administration
    Postez un commentaire

Postez un commentaire

Cancel reply