• 11 OCT 16
    • 2

    JNA 2016… objectif atteint !

    7ème édition de la Journée Nationale des Aidants

    Cette 7ème édition de la Journée Nationale des Aidants s’est achevée sur un objectif largement atteint : mettre en lumière cette année les salariés-aidants.

    La presse en a dans l’ensemble pris la juste mesure : articles, reportages TV, émissions radio… Le regard s’affine, la compréhension du phénomène se fait plus pointue, on sort d’une vision « portrait-robot de l’aidant » pour aller vers une lecture différenciée, fine, complexe des situations.

    La façon de traiter le thème est sortie de l’uniformité. Chaque media a choisi d’apporter tel ou tel éclairage, reflétant ainsi au final le prisme de la diversité des Aidants.

    Les différents médias ont largement utilisé les résultats du récent sondage de France-Alzheimer sans pour autant – et c’est important de le souligner – tomber dans le stéréotype. Au contraire, nous avons pu voir des mises en lumière de toutes formes « d’aidance »

    De grandes entreprises ont fait connaître leurs nouvelles initiatives donnant le « la » à un mouvement de care-management dont on peut espérer qu’il va poursuivre son expansion en faveur des salariés-aidants.

    Mais ne l’oublions pas, il reste tant et tant à faire.

    Le journal numérique « Le Point » commençait d’ailleurs ainsi son article dédié à la JNA : « Une journée nationale par an pour les 11 millions de Français – parents, conjoints ou enfants – qui aident quotidiennement un proche malade ou très âgé à vivre mieux, c’est bien peu… »

    Mais c’est aussi beaucoup car cette JNA, désormais traditionnelle, qui se déploie aussi sur les territoires en mettant en lumière les initiatives locales destinées aux Aidants, est un temps fort qui par sa résonance médiatique élargit la conscience de tous.

    Pour ma part je suis heureux que nous ayons pu au travers de notre sondage « Ce que veulent les Aidants » contribuer à leur expression directe.
    Deux tiers des participants étaient concernés par le double rôle de salarié-aidant.
    S’ils ont confirmé les grandes tendances révélées notamment par le sondage de France-Alzheimer sur leurs attentes en terme de congés supplémentaires, d’aménagement du temps de travail… et d’un statut… regardons aussi de près les attentes partagées par tous , salariés ou non :

    • Etre écoutés et considérés par les acteurs de la santé
    • Etre pris en considération par les personnels des services publics
    • Pouvoir s’appuyer sur des services à domicile dont le personnel serait stable et qualifié …

    Si certaines de ces attentes requièrent des moyens, d’autres « ne requièrent que » un changement de regard…
    Oui il y a tant et tant à faire encore.

    Pascal Jannot

    Lire les autres éditos de Pascal Jannot

    Postez un commentaire
  • Classé dans jean claude on 11 octobre 2016, 18 h 36 min

    Comme KATAIDANTE merci pour cet édito. Oui on avance a petit pas mais il ne faut pas "caler" même si parfois c’est compliqué. Et pourquoi pas communiquer auprès des jeunes générations dans les lycées via l’Education Nationale ?. Et encore merci pour tout le travail que vous avez effectué.

    Répondre
  • Classé dans kataidante on 11 octobre 2016, 15 h 49 min

    Merci pour cet édito tout en nuance. J’ai eu le même ressenti cette année. En effet, on progresse, pas à pas.
    Couverture médiatique, réseaux sociaux, tout était parfait.
    Seule ombre au tableau: les événements répertoriés trop tardivement sur la carte interactive du site officiel JNA. Pas facile de s’organiser à la dernière minute quand on est aidant.

    Répondre

Postez un commentaire

Cancel reply