Associations, EHPAD, organismes et les « aidants »

0

Associations et organismes y compris les ehpad prennent de plus en compte le rôle des « aidants » à domicile et initient « aides et soutiens ».

C’est une très bonne chose et cela prouve que les « aidants » commencent à sortir de l’ombre. Reste qu’on peut se demander si les aides et soutiens proposés : * sont conçus en collaboration avec eux ? * leurs sont concrètement accessibles ( disponibilité de temps, soucis de remplacement , aidants en activité etc…) et s’ils répondent aux besoins du plus grand nombre ?

Ces dernières années, des forums et sites d’aidants, guides et conseils en ligne, applications phoniques d’échanges entre aidants et entre aidants et professionnels se sont développés : Ne serait ce pas là, à l’heure d’internet , un moyen d’allier soutiens classiques et soutiens en ligne pour FAIRE AVEC LE PLUS GRAND NOMBRE ? Dans la même perspective, ne pourrait on pas aussi concevoir que les « services d’aide à domicile » mettent en place une approche collective de la représentation des usagers ( aidés et aidants) dans leurs structures. l’APF a mis en place dans certains de ses services à l’instar de ce qui existe obligatoirement dans les établissements, « un Conseil de Vie Sociale » http://www.sessdapf14.fr/?page_id=300

Pourquoi ne pourrait -on pas envisager la mise en place dans les services à d’aide à domicile d’une instance où tous les acteurs seraient représentés et où les représentants des usagers ( aidants et aidés quand cela leur est possible) et où ces représentants pourraient dans un esprit de dialogue constructif faire des propositions allant dans le sens du mieux être des personnes concernées ?

Reste aussi que les « aidants » qui ont un proche en établissement ont été des « aidants à domicile » et sont toujours des « aidants » même si la situation est différente. Et là , on peut se demander si cette « réalité » est prise en compte par les établissements bien sûr mais aussi par tous les organismes ?

Bref, à mon sens, FAIRE POUR est une très bonne chose mais FAIRE AVEC est encore mieux et dans le contexte actuel, il me semble que la concertation de tous et qu’un réel partenariat avec les aidants et les personnes qu’ils accompagnent ( quand cela est possible) serait vraiment de mise.

Catelyne

Partager

Votre commentaire

X