Et si nos vécus devenaient des poèmes …

13

J’ai essayé, sans aucune prétention forcément, mais juste pour laisser parler mon cœur. Je vous laisse partager et essayer de EXPRIMER autrement votre vécu, votre mal être et tout ce qui ronge notre quotidien.

 

conference-cerveau-villecresnes

Gérard est vivant

Mais son corps est mort

Sa tête entend

Mais son esprit dort

Son cerveau fout l’camp

Mais son âme se tord

La fin du cauchemar il attend

Mais son cœur bat encore

Partir c’est son « c’est quand ? »

Et moi je ne peux lui répondre « à l’aurore »

Bon courage à toutes et à tous et A vous la plume. Christine

Partager

13 commentaires

  1. princesserouge le

    Que c’est beau ce que vous avez écrit là! Merci Christine.
    Est-ce que vous voulez bien que je reproduise ce texte sur un forum auquel je participe. Ce ne sont que des aidants qui échangent entre eux, ils comprendront et apprécieront surement comme moi votre beau texte 🙂

    • Bonsoir Princesse Rouge

      Oui bien sûr je suis d’accord pour que vous transmettiez mon poème cri du cœur aux autres aidants. Et pourquoi pas aussi leur suggérer d’exprimer par de petits textes, poèmes, nouvelles ou je ne sais quel écrit pour trouver un autre moyen de dire leur souffrance.
      Je ne sais comment créer un forum ou une autre façon de partager tous ces non dits qui bouillonnent dans nos têtes et nous étouffent.
      Cordialement

      Christine

  2. Bonjour Christine, ce que tu as écrit est magnifique. Je connais une amie, Doune, elle dessine et écrit sa vie d’aidante, elle s’occupe de sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer, je vais lui envoyer ton poème. je vais aussi le partager sur quelques groupes FB d’aidants. tu as facebook ? En tous lescas, grosses bises et bon courage, merci en core pour ton beau texte 🙂

    • princesserouge le

      Vous Christine et vous Doune, vous avez le talent de savoir écrire. Doune a aussi le talent du dessin, et vous Christine, vous dessinez aussi ?

        • bonjour Christine, je traverse les même états d’âme que vous… Comme vous, difficile de me concentrer pour lire, reste que l’écriture pour exprimer ma peine. Il n’y a que les angles vifs de la douleur qui peuvent s’adoucir… Mais elle est présente partout.
          Merci pour vos écrits.
          Yoyo

    • CHIMÈRE DE BONHEUR

      Oasis de quiétude tu nous a échappé
      Refuge de sérénité c’est juste du passé
      Éden d’apaisement il a fallu oublier
      Douceur et bien être ne sont plus nos alliés
      Calme et repos ne peuvent plus exister

      Adieu nirvana envolé

      • Mais mon amour restera car rien ne le tuera.
        Il sera le même qu’au premier jour, dans mes yeux, dans mes gestes, dans mon sourire, dans ma main qui caresse ton visage et dans mes mains qui te soutiendront, te guideront et t’accompagneront sur ce chemin.

        Merci Christine, je vous embrasse
        Amitié Doune

Votre commentaire

X