Grippe : quelles précautions ?

0

 

C’est officiel, l’épidémie de grippe 2017-2018 est arrivée. Le point sur les mesures à prendre côté pro.

Comme l’an passé, l’épidémie est précoce : déclarée en Ile-de-France, elle devrait toucher sous une à deux semaines les autres régions métropolitaines. L’outre-mer n’est pas épargné, puisque la Martinique et la Guadeloupe sont également en phase pré-épidémique, et l’épidémie de forte intensité qu’a connu la Réunion début octobre semble repartir.

Pour tenter d’éviter le bilan catastrophique de la saison passée – plus de 16 000 décès de personnes âgées ont été enregistrés -, rappelons que la prévention en Ehpad repose principalement sur l’observance de l’hygiène des mains, et, en cas de symptômes, sur le port du masque et éventuellement de gants côté professionnels, et du masque côté résidents.

Le Haut conseil de la santé publique recommande en outre de :

  • Couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir à usage unique, lors de toux, éternuement, écoulement, mouchage
  • Contenir les sécrétions respiratoires dans un mouchoir
  • Jeter immédiatement les mouchoirs après usage
  • En l’absence de mouchoir, tousser ou éternuer au niveau du coude plutôt que dans les mains
  • Réaliser une hygiène des mains après contact avec des sécrétions respiratoires ou des objets contaminés
  • Ne pas toucher les muqueuses (yeux, nez) avec des mains contaminées
  • Porter un masque de soin dans les zones communes ou lors des soins

En cas d’infection respiratoire aigüe dans l’établissement, des mesures complémentaires doivent être prises pour éviter la propagation :

  • maintien en chambre des personnes malades, dans la mesure du possible
  • et en particulier pour les repas.
  • port d’un masque de soin pour le patient lors de la sortie de la chambre.
  • port d’un masque de soin pour le soignant lorsqu’il rentre dans la chambre.
  • limitation des visites aux malades et l’information des visiteurs.
  • renforcement de l’hygiène des mains des résidents, notamment en quittant les chambres, du personnel et des visiteurs (mise à disposition et promotion de produits hydroalcooliques).
  • suspension des activités de groupes (animations collectives,…) pour lesrésidents symptomatiques.Source Agevillage.com

Lire la suite

Partager

Votre commentaire

X