La double charge des salariés-Aidants

17

Réagissez à l’aide du module « commentaire » (en bas de page), les données personnelles ne sont pas diffusées, seul le nom (ou pseudo) est publié.


 Concilier vie professionnelle et accompagnement d’un proche dépendant : la double charge des salariés-Aidants

 

Environ 3,6 millions de femmes et d’hommes mènent de front une activité professionnelle et l’accompagnement d’un proche dépendant (conjoint, parent, enfant). Cela représente 14 % des actifs et même 18 % dans la tranche 40/60 ans.

Cette situation de double charge implique souvent des difficultés particulières, ressenties par l’Aidant lui-même mais aussi par l’entreprise qui l’emploie.

Pour l’Aidant : stress amplifié, fatigue accrue, risque d’épuisement, carrière pénalisée…
Pour l’Entreprise : absentéisme, présentéisme (on est au travail mais l’esprit est accaparé par d’autres préoccupations), moindre productivité, risque psycho-social majoré…

La 5ème Journée Nationale des Aidants, le 6 octobre dernier, a contribué à la mise en lumière par les médias, de la situation particulière des Salariés-Aidants, ainsi que des initiatives prises par quelques grandes entreprises pour soutenir leurs salariés aidants.

Mais ces Aidants sont-ils toujours connus et re-connus par leurs entreprises ?

L’Entreprise doit-elle se sentir concernée ? Et si oui, que peut-elle faire vis-à-vis de ses collaborateurs Aidants ?

De la très petite à la très grande entreprise, quelles seraient les mesures à prendre ?

Les pouvoirs publics ont-ils un rôle à jouer dans cette question ?

Partager

17 commentaires

  1. Bonjour,
    J’emploie une dame dans mon commerce qui s’occupe de sa mère qui a une maladie apparentée à la maladie d’Alzheimer.
    Et moi j’ai à charge mon mari. Donc je sais ce que c’est. Mais quand on dit que l’entreprise devrait prendre en charge le problème des salariés qui sont aussi aidants, je peux comprendre pour des grandes entreprises. Mais moi j’ai une seule salariée. Alors bien sûr je suis compréhensive, mais ça pose vraiment problèmes des fois. Si quelqu’un peut me répondre ou me donner des conseils ils seront les bienvenus

    • Vous avez raison c’est un vrai problème !
      Vous pouvez essayez de contacter votre OPCA pour les interroger sur une prise en charge de formation en argumentant le + apporté dans le fonctionnement de votre commerce.
      Les organismes pour lesquels vous cotisez proposent peut-être des actions vers les aidants.
      Réfléchir sur le fonctionnement et l’organisation de votre commerce afin de faire des partenariats pour mieux vivre le quotidien d’aidant pour l’une et l’autre.
      Il n’existe malheureusement pas de solution miracle ! Bon courage à vous

  2. Oui, les Pouvoirs publics ont un rôle à jouer, ils peuvent inciter les partenaires sociaux à prendre en compte le phénomène salariés-aidants. L’absence du Ministre de l’Emploi, du Travail, de la Formation et du Dialogue social le jour de la JNA est malheureusement un indice de la compréhension du phénomène salariés-aidants.

  3. Je peux témoigner que mon entreprise ne fait rien en particulier pour ceux d’entre nous qui sont aidants. J’ai eu à accompagner de très nombreuses fois mon parent à des examens ou à des urgences à l’hôpital, la direction du personnel a toujours su que j’étais aidante, et bien la direction du personnel continue à m’emm… CHAQUE FOIS en exigeant de la part des hôpitaux ou des médecins un certificat justifiant mon absence. C’est d’autant plus stupide comme attitude que le temps nécessaire pour obtenir ce certificat est du temps perdu pour moi donc pour mon entreprise, mais aussi pour mon parent qui aimerait bien aller se reposer et être chez lui au lieu d’attendre encore une heure que les assistantes aient le temps de faire ce certificat. Pour moi, c’est du harcèlement, ni plus ni moins. Et je ne vous dis pas quelle est le nom de mon entreprise qui affiche à l’extérieur qu’elle veut aider les aidants. C’est dég…, c’est tout.

    • Administrateur Aidants en Mouvement le

      Bonjour,
      Sans connaître votre situation il est difficile de vous donner un quelconque conseil. Mais nous vous engageons à lire le dossier fait par Robert, Aidant, sur le thème de la négociation avec l’entreprise. Reportez-vous à la rubrique "L’Aidant face à"… puis à "Son double rôle de salarié-Aidant". Vous y trouverez entre autres un guide "Fait par un Aidant".
      Bonne journée.

  4. Ancien salarié de La Poste et Orange je suis aussi impliqué dans l’AFEH association des familles d’enfants handicapés
    http://www.afeh.net
    Notre dernière assemblée générale nationale fin Septembre 2014 a permis de faire un point sur la situation des salariés aidants avec la nécessité de pouvoir si possible concilier vie familiale et vie professionnelle.
    Des dispositifs internes existent pour les salariés concernés au travers des accords handicap par exemple avec autorisation spéciale d’absence ,facilité de services au niveau des horaires …La difficulté réelle se situe au niveau des managers locaux qui n’ont pas tous toujours comme priorité de répondre prioritairement à la situation de leurs salariés dans ce domaine! Pourtant une attention ,de simples mesures permettent de bons résultats pour la personne concernée mais aussi pour l’entreprise!!!!D’où la nécessaire vigilance des partenaires sociaux véritables acteurs et des associations comme la nôtre pour faire en sorte qu’au delà des textes il y est bien sur le terrain une réelle prise en compte des besoins .
    La sensibilisation de tous les acteurs se doit d’être régulière et soutenue pour de réelles avancées.
    Notre association a construit un Village Vacances Séjour Accompagné à Allassac en Corrèze tout près de Brive qui permet un temps de répit notamment pour tous ces aidants et leur famille .
    Ce site labellisé tourisme et handicap de taille humaine est ouvert à tous .Les équipements de haute qualité permettent une prise en charge des personnes accueillies pour un temps de vacances tout au long de l’année.
    http://www.vsa-correze.com

    • Administrateur Aidants en Mouvement le

      Bonjour Genibrel,
      Votre témoignage est très intéressant. Etes-vous d’accord pour que nous mettions par ailleurs un lien sur le village-vacances dans la rubrique "Initiatives pour les Aidants", et un lien sur votre association dans la rubrique "L’aidant face au handicap"?

  5. je voulais juste vous remercier pour le temps que vous m’avez accordé par vos réponses mail. En définitive, je me rends compte que on pense toujours de la même façon et c’est pour ça qu’on s’enlise. Je vais réfléchir à tous les conseils que vous m’avez donné. ça m’ouvre peut-être de nouvelles possibilités. E à ma salariée aussi.
    Merci encore

    • Administrateur Aidants en Mouvement le

      Eh oui Anna, vous le dites très bien : "on pense toujours de la même façon". C’est valable pour tout et pour tout le monde… D’où l’intérêt de la prise de recul et du regard extérieur.
      N’hésitez pas à nous recontacter si besoin.
      Bon courage pour la suite.

  6. Je travaille dans une petite entreprise et je me vois mal aller raconter à mon patron les problèmes que j’ai avec mon père qui est malade d’Alzheimer. Jusqu’ici c’était gérable mais ça devient de plus en plus grave. Ma mère est beaucoup plus jeune mais a de gros problèmes de santé. Et mon père l’épuise. Je suis donc toujours prise entre deux feux. J’ai eu plusieurs fois besoin de m’absenter. La prochaine fois je ne saurai pas quoi inventer comme excuse. Moi je trouve qu’on devrait avoir des jours comme on en a pour enfant malade.

    • Bonjour Clémentine, pourquoi tu ne te vois pas le dire à ton patron que ton père est Alzheimer ? Pourquoi tu crains quelque chose de sa part ? Si tu as un accident de circulation ou que ta voiture est en rade, tu n’as pas de pbs à le lui dire. La maladie d’Alzheimer est quelque chose qui s’impose à toi, c’est un accident de ta propre vie, alors pourquoi pas le dire à ton patron ? Je te fais de grosses bises, et j’espère que ta mère ne pas trop mal côté santé. Elle a sûrement besoin de répit comme on dit .

  7. C’est gentil à émilie de me répondre. Pour répondre à ce que vous dites, autant je n’avais pas trop de difficultés lorsque mes enfants étaient petits à prendre un congé ou à m’absenter en cas de nécessité (s’ils étaient malades), autant il me semble difficile de "charger mon employeur" de mon problème avec mes parents.
    Pour les enfants malades, c’est légal, c’est prévu. Pour les parents ce n’est pas prévu. Pourtant je pense bien qu’il y aura de plus en plus de gens concerné.
    Merci pour les guides qui sont donnés dans le site

  8. Ok à votre questionnement ci-dessous avec nos remerciements

    Classé dans Administrateur Aidants en Mouvement on 20 octobre 2014, 15 h 50 min
    in reply to GENIBREL

    Bonjour Genibrel,
    Votre témoignage est très intéressant. Etes-vous d’accord pour que nous mettions par ailleurs un lien sur le village-vacances dans la rubrique "Initiatives pour les Aidants", et un lien sur votre association dans la rubrique "L’aidant face au handicap"?

  9. Il ‘est dommage que le symposium qui s’est tenu à Lyon le 3 novembre dernier n’ait pas fait l’objet d’un compte-rendu de la part des organisateurs, ni fait l’objet d’un article dans les journaux. Il faut espérer que ceci sera fait dans mes prochaines semaines.

  10. bonjour, mon mari a été victime d’un AVC a l’âge de 45 ans, je suis salariée a plein temps, depuis 6 ans je fais face a tout, la vie est un combat permanent, je me sens seule et a bout. Je ne sais plus vers qui me tourner pour avoir des réponses et de l’aide, tout deviens trop difficile au quotidien. Merci de bien vouloir me renseigner, quels sont mes droits et surtout ceux de mon mari afin de pouvoir sortir un peu la tête de l’eau.

    • Bonjour Avril, tout d’abord et avant tout, je vous souhaite bon courage à vous et à votre mari. Et je voulais vous dire aussi que vous avez bien fait de venir ici poster votre message. Il y aura sûrement d’autres aidants qui vous répondront comme moi, et il y a aussi les gens de ce site qui ont sûrement des conseils à vous donner.
      La première chose, c’est que vous n’êtes pas "seule", il y a 8 millions d’autres aidants qui sont comme vous, avec souvent le sentiment de ne plus savoir où trouver de l’aide efficace, ou un renseignement clair et précis. Il y a des forums où des aidants échangent entre eux. je ne les connais pas tous, mais si vous faites une recherche google avec forum aidant, vous y trouverez une liste. Pour ma part, je vais souvent sur le forum http://www.aidautonomie.fr. Deuxièmement, il y a une association que nous sommes plusieurs aidants à mettre en avant, c’est Jurissanté, http://www.jurissante.fr, c’est une association qui renseigne gratuitement sur les aspects des droits à la fois pour la personne handicapée et pour l’aidant. L’association des paralysés de France, http://www.apf.asso.fr, a aussi une équipe qui peut vous répondre au téléphone et qui est bien au fait de ce qui peut être demandé, obtenu. Voilà ce que je pouvais déjà vous dire.
      Vous n’êtes pas seule, et un site comme ici (que j’ai découvert il y a peu) est remarquable au sens qu’il ouvre réellement la parole aux aidants.
      je vous souhaite une aussi bonne journée que possible.

    • Administrateur Aidants en Mouvement le

      Bonjour Avril,
      Entre les bons conseils et les indications que vous a donnés Robert, un autre Aidant, et les informations que nous vous avons communiquées par mail, nous espérons que vous avez une vision plus claire des soutiens que vous pouvez avoir.
      N’hésitez pas à revenir vers nous si nécessaire pour approfondir ou compléter. Bon courage. Cordialement,

Votre commentaire

X