• 31 MAR 17
    • 0

    Le virage ambulatoire

    Le virage ambulatoire (chirurgie ambulatoire), la T2A (tarification à l’activité) devraient limiter les risques de maladies nosocomiales, répondre aux souhaits de bon nombre d’entre nous « séjourner « le moins possible à l’hôpital et engendrer des « économies ».

    OUI MAIS ! car il y a un MAIS si tout ou partie des économies dégagées ne sont pas fléchées sur un « retour à domicile complétement sécurisé » avec la possibilité d’un recours gratuit 24 /24 h à un service médical spécifique pluri-disciplinaires (différent des services d’urgence) gérant complétement les aléas des suites opératoires ou des séjours hospitaliers , il y a là un risque très important de basculement de prises en soins collectives vers une prise en soins de plus en plus individuelle (proches aidants, voisins, amis).

    Les proches aidants et plus globalement les familles contribuent déjà largement et très souvent au détriment de leur santé et de leur vie sociale et familiale pour que ne s’ajoutent pas en plus des « taches supplémentaires ».

    Pour mémoire :

    • Pour les personnes handicapées- 2/3 heures aidants familiaux – 1/3 heure Etudes et Résultats n° 829 publié en janvier 2013. Page 5
    • Pour les personnes âgées en perte d’autonomie- 77% heures des proches aidants 23%heures de professionnels http://www.hcf-famille.fr/IMG/pdf/ANNEXES-17juin.pdf (Fin de l’annexe 6 du rapport du haut conseil de la famille de juin 2011)

    La Loi « Adaptation de la Société au Vieillissement » met en avant la prévention, alors mettre en place des mesures concrètes anticipatives de rechutes importantes et de risques d’épuisements des « proches aidants » et des « familles » ce serait bien semble t-il une bonne prévention.

    Catelyne

    Postez un commentaire

Postez un commentaire

Cancel reply