Les conséquences du rôle d’Aidant

0
Les conséquences du rôle d’Aidant ;rares sont les aidants préparées au rôle qui leur est souvent imposés. Les aidants que guette l’oubli de soi les conduit vers l’épuisement physique et psychique.
Le manque de disponibilité de l’aidant son isolement, la rupture progressive avec l’environnement social l’entraîne souvent vers un profond sentiment de solitude, il oublie de se soigner, il devient dépressif.
L’aidant est plus souvent malade qu’une autre personne, le syndrome d’épuisement est très fréquent.
L’aidant naturel ou familial est confronté à des difficultés croissantes d’ordre relationnelle, affective, psychologique, matériel et technique. Le rôle d’aidant ne laisse plus de temps de loisir ni de détente, la vie sociale disparaît et le quotidien devient la seule perspective d’avenir, l’aidé devient central.
La distance, le recul, l’analyse et la perspective nécessaire à toute action d’aide devient impossible, les signes d’alerte d’épuisement physique et psychologique insidieusement s’installent et parfois la maladie est le facteur déclenchant d’une rupture. Rupture qui mène souvent à ce qui n’était pas souhaité initialement « l’institutionnalisation ».
– Prévenir l’épuisement et la détérioration physique et mentale devient une priorité

 

Consultez les rubriques:

 

 

 

 

 

Partager

Votre commentaire

X