Les Proches Aidants, une variable d’ajustement corvéables à merci !

0

Durant ces derniers mois de confinement, ils ont dû accueillir chez eux leur proche sorti prématurément de l’hôpital. Ils ont été contraints de reprendre à la maison leurs enfants différents, dont les institutions spécialisées ont dû fermer.

Ils ont remplacé le personnel soignant, les personnels du maintien à domicile confrontés aux problèmes organisationnels ayant réduit les possibilités de visites.

Ils sont devenus aide à domicile, aide-soignant, infirmière parfois à temps plein.

Ils ont entretenu le domicile de leurs vieux parents, ils ont effectué des pansements, changé des perfusions, se sont mis en danger eux et leur proche en étant obligé de pratiquer illégalement l’exercice de la médecine.

Ils ont réalisé des actes intimes habituellement du seul ressort des professionnels, ils ont essayé de gérer des troubles du comportement sans aide.

On oubli de dire qu’ils étaient eux aussi en première ligne, que sans les Aidants c’est toute la politique du maintien à domicile qui s’effondre.

Ils représentent la plus grande entreprise de santé en France.

Donnons-leur le droit de souffler !

Le collectif Je t’Aide vient de lancer son plaidoyer 2020 : Quel répit pour les Aidants ?

Pascal Jannot
Président fondateur de La Maison des Aidants association nationale.
Vice président du collectif Je t’Aide

Partager

Votre commentaire

X