L’universalité des Aidants

0

En ces temps à la fois de choc pour la France et de mouvement collectif pour tirer vers le haut des valeurs que l’on voudrait universelles, je me disais que le rôle que jouent les Aidants, en France et dans le monde entier, est une valeur qui pourrait inspirer bien des domaines de la vie sociale.
En parcourant notre « Dico de l’Aidant », j’y trouvais pêle-mêle les termes de :

Soutien, abnégation, accompagner, bienveillance, empathie, optimisme, protéger, ressources

et je pensais que s’il est un univers ou l’on fait l’expérience de l’oubli de son propre ego pour entrer dans l’univers de l’Autre, les Aidants font bien partie de cet univers là et de ce mode de pensée.

Des mêmes valeurs, exprimées dans des contextes de cultures différentes, s’exprimaient cette semaine à travers deux vidéos publiées sur notre page Facebook :

  • l’une concernait les Aidants en Suède,
  • l’autre concernait les Aidants en Indonésie…

 

D’un bout à l’autre de la terre, quelque soit notre pays, notre couleur de peau ou nos croyances, les mêmes gestes de soins, les mêmes sourires d’encouragement, la même générosité, les mêmes soucis, unissent tous les Aidants, Caregivers, Pflegende angehörige, Cuidados familiares… Ceci est une valeur universelle.

Ce qui varie sensiblement, c’est le temps que l’Aidant doit consacrer à son proche dépendant, en fonction de son pays : au Portugal 87 % des personnes se déclarant Aidant apportent des soins quotidiens, alors que ce n’est le cas que de 42 % des suédois, ceux-ci étant beaucoup plus nombreux à apporter des soins hebdomadaires, car le reste du temps ils peuvent faire appel à des services extérieurs.(*).

La France dans ce panorama occupe une position intermédiaire : 67 % dédient une aide quotidienne . Ce chiffre nous rappelle, s’il en était besoin, que sans les Aidants, il ne peut exister un système de maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie. Si, dans un scénario-fiction, on imaginait une « grève » des Aidants suédois, le système pourrait peut-être quand même fonctionner… mais partout ailleurs une telle défaillance serait dramatique.

Les Aidants sont une ressource précieuse pour les sociétés, pour leur solidarité interne et la solidité de leurs liens intergénérationnels.
Pouvoirs publics, Entreprises, Organismes de santé… soutenez-les, ils en ont besoin et nous avons besoin d’eux !

Pascal Jannot

(*)OCDE (2013), « Aidants informels », dans Panorama de la santé 2013 :
Les indicateurs de l’OCDE, Éditions OCDE.
Partager

Votre commentaire

X