Marie-Anne Montchamp, présidente de la CNSA : « Il faut reconnaître les aidants »

1

L’aide aux aidants est un enjeu majeur.

« Il faut reconnaître les aidants. Curieusement, beaucoup de gens n’osent même pas déclarer qu’ils le sont. Par exemple, quand vous avez une activité professionnelle et que vous avez un parent très âgé chez vous, vous en êtes l’aidant. Est-ce que vous allez toujours dire à votre employeur : « J’ai ma mère très très âgée, vous m’excuserez, sur le coup de 16 heures, je vais partir parce qu’il faut que je m’occupe d’elle » ? Beaucoup d’aidants sont invisibles, beaucoup sont malades et beaucoup disparaissent avant leur proche aidé. Déjà, cette fonction, cette contribution éminente à nos réponses de protection sociale, il faut la prendre en compte, l’identifier, la reconnaître ».

Lire la suite

Partager

Un commentaire

  1. Je suis fille unique et mère divorcée (condamnation de mon ex mari pour inceste) avec trois enfants et je suis aidante familiale. Je me suis occupée de ma maman en invalidité depuis 1980, jusqu’à son décès en décembre 2016. Je continue de m’occuper de mon père qui a 84 ans, nous sommes en collocation. Je suis moi-même en reconnaissance AAH, je vis avec 530,00 euros/mois et je suis épuisée. Je souhaite vraiment une reconnaissance pour les aidants familiaux car il s’agit d’une responsabilité de 24h/24h et il est impossible d’envisager notre vie autrement.
    Mme GADOUD Fabienne

Votre commentaire

X