• 14 MAR 17
    • 0

    Le numérique pour bien vieillir

    Des travaux précédents menés par le CRÉDOC sur le bonheur et le bien-être ont montré que la situation affective et notamment les liens affectifs forts (être en couple, avoir des enfants…) sont les plus constitutifs du sentiment de bonheur individuel. Il en va de même quand il s’agit de définir ce qui permet de « bien vieillir » : les liens avec les proches sont déterminants, tout comme le fait de continuer à vivre le plus long – temps possible dans son logement. Le souhait de rester chez soi augmente avec l’âge et arrive en première position des réponses à partir de 60 ans.

    Aujourd’hui, les plus de 60 ans deviennent  des usagers du numérique comme les autres. Les initiatives pour réduire la facture numérique générationnelle se multiplient, et les internautes âgés jouent même le rôle de testeurs pour les éditeurs d’applications dédiées…

    Lire la suite

    Postez un commentaire

Postez un commentaire

Cancel reply