Oui, les aidants ont bien besoin d’être « re-connus »

2

Oui, les aidants ont bien besoin d’être « re-connus » et aidés dans leur démarche d’accompagnement.

J’ai « aidé…accompagné » mon père durant 20 ans, et sa compagne durant 10 ans (qui souffrait de la maladie d’Alzheimer)
Tous deux, RÉSIDENTS EN MAISON DE RETRAITE DIFFÉRENTES EN BELGIQUE.
La route et surtout LES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES…. entre FRANCE ET BELGIQUE…. n’ont pas été de tout repos. Mon père gardant la nationalité Française, bien que RÉSIDANT EN BELGIQUE.  

Pendant trois ans, il a été sous curatelle d’un organisme tutélaire qui n’a fait aucune démarche pour les remboursements médicaux, formalités administratives laissées sans suite, et documents bloqués dans le dossier à Lille (Siège social) Argent déplacé à tort, et tant de soucis pour faire le « rappel » ensuite de ce qui pouvait l’être encore afin d’obtenir le juste dû du MAJEUR PROTÉGÉ…

Mon père est décédé ce 16/12/2014, il y a un an maintenant.
Pour la succession, j’ai dû reprendre tout et faire les démarches France Belgique….. Cela a pris un an !
Le clerc de Notaire chargé de cette succession étant bien dépourvu pour les effectuer.
Je vous livre ce témoignage pour mettre l’accent sur les Français Résidents en maison de retraite en Belgique et que les aidants accompagnent.
Pour ma part, je n ai trouvé aucun soutien efficace sur les transactions à faire, même à la banque pour les virements européens.
Ceci s’ajoutant à la « veille santé » de nos parents ou proches aidés.

Formée, oui, je le suis maintenant……. et je pense aux autres qui sont « encore dans la galère administrative ».
Ni les CLIC…. ni les organismes tutélaires n’ont formé de personnel pour les relations européennes et le respect des conventions liant la France et la Belgique.

Merci d’indiquer qu’une formation particulière et un personnel compétent serait les bienvenus afin d’éviter bien des déboires financiers, double imposition etc…… surtout quand les personnes soignées sont des MAJEURS PROTÉGÉS.

Merci d’avoir créé cette MAISON DES AIDANTS qui cherche à fournir à ceux et celles qui ont opté pour ce statut, le soutien DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN.

Myriam

Partager

2 commentaires

  1. Comme je vous comprends! Moi je vis aux Etats-Unis, et je vois déjà ce que cela signifie même quand on est bien portant…Je vous souhaite plein de bonnes choses et désolée pour votre père qui est parti, et votre belle-mère aussi. Vous avez le droit de penser à vous maintenant. Merci d’avoir dit ce que vous avez dit, vous avez tellement raison.

  2. Ce témoignage s’inscrit totalement dans l’aide que j’apporte aux familles pour leurs différentes démarches lors du vieillissement de leurs proches. Effectivement, les aides des professionnels ne sont pas toujours à la hauteur des besoins et des attentes des familles, d’où mon projet professionnel suite à ma propre expérience aussi.
    N’hésitez pas à consulter mon site http://www.fmadom.fr/ et ma page Facebook https://www.facebook.com/FmAdom-316634125179983?hc_location=ufi et à venir vers moi si votre proche est de Normandie…..

Votre commentaire

X