• 10 MAR 17
    • 2

    Présidentielle : où sont les Aidants ?

    Aux candidats à la Présidence de la République Française

    Depuis deux quinquennats,  je suis étonné de constater qu’aucun des prétendants à l’élection présidentielle ne parlent des 11 millions d’aidants de France.

    11 millions de Français et Françaises accompagnent régulièrement un proche ayant besoin de maintenir son autonomie.
    Qu’ils soient « Parents aidants » de leur enfant handicapé, « Enfants aidants » de leurs parents fragilisés par la vieillesse ou « Conjoints aidants », tous ont la particularité d’être obligés de se débrouiller dans un système qui ne les reconnait pas ! Qui ne les respecte pas !

    11 millions d’aidants qui se dévouent à leur proche au risque d’y perdre leur santé, leur vie de famille, leur vie sociale, leur travail.
    Près de la moitié d’entre eux doivent concilier vie professionnelle et rôle d’aidant. Les conséquences redoutables sont maintenant bien connues, d’une part, pour les Salariés-aidants (stress, anxiété, morbi-mortalité) et, d’autre part, pour l’entreprise (risques psychosociaux majorés, implication RSE, absentéisme, présentéisme… )

    11 millions de personnes qui contribuent chaque jour au maintien à domicile de leur proche. Maintien à domicile qui deviendrait impossible sans eux, mais également tout un système médico-social qui risquerait la rupture s’ils n’étaient pas là.

    Il y a encore quelques années, si les candidats pouvaient encore ignorer leur présence, aujourd’hui cela ne me parait plus possible. La loi d’adaptation de la société au vieillissement est passée par là, avec la reconnaissance des aidants, le droit au répit, le congé de proche aidant…

    Alors pourquoi aucun des candidats ne semblent avoir traité ce sujet ?

    Est-ce que la réponse serait dans les faits qu’ils n’ont pas de réponse ?

    Pas de nouveaux moyens pour enfin financer le droit au répit au-delà des quelques milliers d’aidants alors qu’ils sont des millions à en avoir besoin ?

    Pas de financement pour le congé de proche aidant destiné aux Salariés-aidants mais qui n’a pas beaucoup d’utilité dès lors qu’il n’est pas rémunéré ?

    Certes, le contexte économique difficile pourrait être évoqué, chaque jour il est question d’économiser des milliards, mais qu’elle serait une société qui abandonnerait 11 millions de personnes qui par leur action quotidienne contribue à en économiser plusieurs dizaines ?

    Les « Aidants de proche » ont des besoins qu’ils ont exprimés récemment « Ce que veulent les Aidants » essayez d’en tenir compte, tentez l’empathie à défaut d’être concernés un jour, n’oubliez pas : ils sont 11 millions qui aimeraient vous écouter sur les réponses que vous proposerez à leurs besoins.

    Quand sera prise en compte dans les débats « La plus grande entreprise de santé de France » ?

     

    Pascal Jannot, Président-Fondateur de La Maison des Aidants de France

    Postez un commentaire
  • Classé dans giraud simone on 29 août 2017, 19 h 02 min

    j aide mon mari atteind d une hemorragie cerebrale je suis arrivee a l epuisement : mes 2 filles ne viennent plus depuis la maladie de leur pere mais me harcelent par mail pour me critiquer

    Répondre
  • Classé dans PEPE on 5 avril 2017, 18 h 55 min

    C’est vrais les aidants on s’en fou !!!

    Répondre

Postez un commentaire

Cancel reply