Salariés aidants : une réalité invisible pour les entreprises

0

Alors que 8 millions de Français aident un proche (âgé dépendant, en situation de handicap ou ayant une maladie chronique invalidante) et que la moitié d’entre eux exerce une activité professionnelle, seuls 31 % des dirigeants d’entreprises sont en mesure d’estimer le nombre de salariés-aidants présents dans leur entreprise. La moitié d’entre eux déclarent même qu’il n’y en a aucun. Pour les entreprises conscientes du sujet, les répercussions de l’aide apportée à un proche se traduisent par de l’absentéisme (59 %), des problèmes d’organisation du travail (50 %), une démotivation du salarié-aidant (48 %) et une perte de productivité (41 %).

UN FORT IMPACT SUR LA VIE PROFESSIONNELLE

De leur côté, les 2/3 salariés-aidants déclarent que leur situation a un impact sur leur vie professionnelle, avec un changement des horaires de travail (33% des cas), une réduction des heures (29 % des cas) ou du travail à domicile (14 % des cas). Au cours des trois derniers mois, ils signalent également avoir eu des difficultés à se concentrer (45 %), dû partir plus tôt du travail (33 %) ou encore être arrivés en retard au travail.

UN GRAND BESOIN D’INFORMATION

L’étude montre aussi que les dispositifs en faveur des salariés aidants, comme les congés spécifiques mis en place par les pouvoirs publics, restent méconnus de 39 % des intéressés. Et le taux de recours est faible puisque seuls 12 % y ont eu recours. La demande d’information est forte puisque 64 % des salariés-aidants souhaitent disposer d’une information sur les aides disponibles pour concilier vie professionnelle et vie personnelle et que 38 % d’entre eux sont en attente de formations spécifiques sur le thème de l’accompagnement.

Tels sont quelques-uns des enseignements de l’étude « Agir pour les salariés-aidants » réalisée par le groupe Malakoff Médéric et la Fondation Médéric Alzheimer, à l’occasion de la journée nationale des aidants. Elle révèle, comme le note Hugues du Jeu, directeur général délégué de Malakoff Médéric, que « la problématique des salariés-aidants est encore mal identifiée par les entreprises alors même que cette situation a un réel impact sur la vie professionnelle des personnes concernées ». Cette étude a été réalisée, pour le volet entreprise, auprès de 302 entreprises et, du côté salariés, auprès de 221 salariés-aidants d’un proche.source argusdelassurance.com

Partager

Votre commentaire

X