TPE, PME, Salariés-aidants

2

Picto BH SA

Mutualiser pour les TPE et les PME la mise à disposition d’informations et de services

Plus de 50% des salariés français travaillent dans des TPE et des PME de moins de 50 personnes.

C’est dans les TPE et dans les PME que les rapports entre les salariés et leur responsable direct sont les meilleurs.

En revanche, il est difficile pour une TPE ou une PME de rester en permanence au courant de ce qui concerne les aidants et de pouvoir initier tel ou tel service qui serait une véritable aide ou soutien pour l’un de ses salariés-aidants.

D’où l’idée de mutualiser ces informations et ces mises en place de services, les TPE et PME intéressées pouvant acheter à un prix réduit, et forcément moins cher que si elles devaient le mettre en place seules, un ensemble d’informations à jour, de liens utiles et de services à la demande pour ses salariés-aidants.

Qui fournirait l’information ou les services ?

Les associations d’aidants, différentes associations de patients, des sites dédiés aux aidants et personnes âgées ou malades suivent déjà les actualités relatives aux salariés-aidants. Ce service de suivi au jour le jour, ou à tous le moins régulier, se prête à sa reproduction dans les entreprises, et en particulier aux TPE et PME. Différentes sociétés de services proposent des soutiens et services aux aidants, voire spécifiquement aux salariés-aidants, et leur offre se prête à sa diffusion dans les entreprises, là encore en particulier aux TPE et PME.

Qui assurerait la mutualisation et la diffusion ?

Cette mutualisation est réalisable à travers l’assurance ou l’assistance. Les assureurs et mutuelles sont rompus au calcul des probabilités, et ces mêmes assureurs et mutuelles ont une vaste clientèle d’entreprises, et naturellement de TPE et de PME. La montée des contrats collectifs de complémentaire santé souhaités par le gouvernement dans le cadre de l’ANI se prête à point à cette démarche de mutualisation et répond au challenge de la diffusion au coût marginal. Ces mêmes assureurs et mutuelles pourraient ensuite envisager des enquêtes communes de satisfaction des salariés-aidants utilisateurs, avec la publication des taux d’utilisation des services et soutiens.

Robert S.

Partager

2 commentaires

Votre commentaire

X