Un air de changement…

6

Pour la troisième année consécutive, les organisateurs du Salon des Services à la Personne ont dédié un espace aux Aidants, concrétisant ainsi la place visible et à part entière que ceux-ci occupent dans le système du maintien à domicile.

Un salon est un espace à l’intérieur duquel se crée une atmosphère.. On peut y percevoir les prémices des changements, avant même que ceux-ci ne se manifestent dans la réalité.
Le salon des Services à la Personne ne fait pas exception.

Au cours de ces trois journées, au sein du « Village de l’aide aux Aidants », nous avons rencontré beaucoup d’Aidants qui venaient – et ceci est un fait nouveau – dans une démarche d’anticipation et de réflexion sur « comment aborder leur rôle dans le long terme ».
La conscience d’être un Aidant, et la conviction qu’un soutien extérieur permet de tenir son rôle le mieux possible, pour son proche et pour soi-même, nous ont semblé deux éléments caractéristiques de bon nombre d’Aidants. Et cela est un fait nouveau extrêmement positif.
Certains de ces Aidants avaient même déjà eu une expérience d’Aidant, et se préparaient à en vivre une seconde… mais avec une différence fondamentale : si la première avait été vécue dans une forme d’improvisation éprouvante, la deuxième était appréhendée avec beaucoup plus d’anticipation, et avec la volonté de « baliser » le parcours afin de ne pas s’épuiser et de préserver la qualité du lien avec le proche aidé.

Autres signes perceptibles du changement qui s’opère dans la prise de conscience du rôle des Aidants :

  • Les entreprises de services à la personne attachent de plus en plus d’importance aux Aidants dans la mesure où ceux-ci demandent et coordonnent les aides au domicile, et seront toujours plus en attente de services qui leur soient spécifiquement dédiés.
  • Des professionnel(les) de l’aide à domicile sont aussi venu(e)s chercher des conseils pour mieux communiquer avec les proches des personnes auprès desquelles elles (ils) interviennent,
  • Dans les diverses conférences qui ont rythmé le salon, la question des Aidants est de plus en plus souvent abordée, même lorsqu’elle n’est pas le thème central de la conférence,
  • Enfin, l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation et de la Qualité des Etablissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux), a annoncé lors d’une conférence que « Le soutien des Aidants non professionnels » fait désormais partie des recommandations de bonnes pratiques pour l’ensemble des établissements et services médico-sociaux.

Enfin nous avons eu le plaisir d’échanger avec des Aidants porteurs de projets associatifs, dont nous espérons avoir bientôt de bonnes nouvelles !…

Je profite de cet éditorial « post-salon » pour saluer tous les Aidants que nous avons rencontrés sur notre stand, et pour remercier les organisateurs d’avoir prévu les espaces propices à ces rencontres.

Pascal Jannot.

Partager

6 commentaires

  1. Où peut-on se procurer les recommandations de bonnes pratiques de l’ANESM qui visent les aidants familiaux ? Je ne l’ai pas trouvé sur leur site, sauf la lettre de cadrage, et Hospimedia dit que ces recommandations ne seraient disponibles que dans quelques semaines ?

    • Administrateur Aidants en Mouvement le

      Bonjour Jean-François,
      Il faudra effectivement attendre la publication des recommandations.
      Nous ne manquerons pas de les publier sur le site.

  2. Bonjour,
    Je trouve que c’est une très bonne chose que « Le soutien des Aidants non professionnels » fasse désormais partie des recommandations de bonnes pratiques pour l’ensemble des établissements et services médico-sociaux.".
    Cela contribuera à ce que les "aidants" sortent un peu plus de l’ombre.
    Espérons que ces recommandations iront davantage dans le sens d’un travail en collaboration avec les aidants et non d’un soutien "pour" .
    Espérons aussi que ces recommandations ne seront pas uniquement "des beaux principes" mais serviront de base à la mise en place par les pouvoirs publics et les différents organismes "d’actions concrètes "
    Personnellement, j’avoue en avoir un peu assez de toutes les belles recommandations qui pleuvent d’un peu partout!!!!

  3. L’ouverture à l’autre ne relève pas de "recommandations", c’est quelque chose qui nous est inné. Quand j’entends dire qu’il faut former les médecins sur les aidants dès leurs bancs à la faculté, c’est risible et triste. Quand j’entends dire qu’il faut expliquer aux professionnels d’aides à domicile ce que sont les aidants, c’est navrant. Je peux multiplier ainsi les exemples où la simple geste d’humanité qui est d’aider l’autre, de comprendre et respecter la difficulté de l’autre semble totalement absente de ces gens qui disent vouloir nous aider.

    • Et dans le même esprit de l’ouverture à l’autre, je voudrais rajouter que quand je vois les conseils que les entreprises doivent former leurs managers à l’écoute de leurs collaborateurs aidants, je trouve ça tout autant triste… Je pensais que les managers étaient justement aptes à écouter, et c’est pour cela qu’on les nommait dans leur rôle de chef d’équipe…
      Maintenant, si la formation aux managers est leur formation sur toutes les possibilités offertes au sein de l’entreprise aux aménagements d’horaires, télétravail, pour pouvoir autant que possible répondre favorablement à des demandes d’aménagements d’horaires, ou trouver une bonne solution avec leur collaborateur, alors je dis oui!

    • Oui Gilles bien sur… on peut regretter que tout le monde n’ait pas de façon innée le don de l’écoute, de l’empathie et de la compréhension de l’autre avec le cœur… Certaines personnes l’ont mais la majorité non.. comme pour tout. On peut naître Mozart ou Picasso… sinon on prend des cours de dessin ou de musique… C’est pareil pour nous les aidants… quelques rares professionnels nous considèrent avec compréhension et ça se passe super bien… Les autres…eh bien il faut les former! la formation, l’éducation, l’enseignement ça sert à cela. Alors bien sûr ça ne fait pas tout, ça ne va pas donner du cœur à une pierre. Mais moi je crois que ça peut vraiment améliorer les choses globalement.

Votre commentaire

X