• 17 OCT 16
    • 2

    Le droit au répit des aidants !

    Le droit au répit
    En finir avec le droit au répit des aidants !
    Aidante de ma mère de 66 ans, seule et atteinte de diverses pathologies qui impliquent une présence et un soutien de tous les jours, j’ai la chance de pouvoir travailler depuis chez moi, mais je ne peux pas m’en aller. J’ai entendu parler du droit au répit, que je pensais utiliser pour me rendre sur Paris, échéance importante pour mon travail.
    Je me suis renseignée et la patatrac ! pas possible parce que ma mère n’est pas au plafond de l’APA. Alors elle n’est pas au plafond, mais moi je suis au taquet ! Alors je dis : arrêtez avec ce droit au répit qui suscite de faux espoir..
    Yari INPOURNOU
    Postez un commentaire
  • Classé dans Catelyne on 17 octobre 2016, 18 h 08 min

    Vu la faible somme allouée "au droit au répit" et "l’aide ponctuelle" en cas d’hospitalisation de l’aidant,
    78 millions d’euros, si je ne me mélange pas les crayons ( les aidants en voient de toutes les couleurs!!!! ), peu pourront effectivement en bénéficier!!!!
    Pour comprendre les réglementations et savoir si l’on rentre dans les "cases" ou dans "les plafonds" si tant que l’on y rentre, il faudrait un "décodeur" !!!!!!
    Cela dit, comment interpréter ce qui est dit sur le site gouvernemental ?
    " A noter : Pour les personnes qui n’atteignent pas le plafond du plan d’aide APA correspondant à leur GIR, il est également possible de financer des dépenses d’accueil de jour, d’hébergement temporaire en établissement ou un accueil familial ou du relais à domicile dans le cadre du plan d’aide, dans la limite des plafonds APA."
    http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/dossiers/les-nouvelles-mesures-de-la-loi

    Répondre
  • Classé dans JEAN CLAUDE on 17 octobre 2016, 12 h 05 min

    Pas surpris YARI !!! Et ce problème de plafond on le retrouve dans tous les secteurs (Soins ,logement , repit des aidants etc etc) Dès que l’on fait une demande on nous sort une loi , un dècret qui donne un plafond de ressource tel que l’on a droit a rien . A CROIRE QUE L’HANDICAP EST DEVENU UN LUXE.
    Et ce qui est agaçant c’est lorsque l’on regarde les sites des ministères concernés , les sites des conseils départementaux l’handicap est mis en avant a coup d’annonces jamais tenues et on occulte bien ce problème de revenus . Et çà ne va pas s’arranger avec les coupes sombres dans les budgets . Moi personnellement je n’écoute plus nos politiques ……..
    Bon courage YARI

    Répondre

Postez un commentaire

Cancel reply