PHOTOS AIDANTS TOULOUSE

Différentes raisons peuvent conduire des Aidants à s’orienter vers un statut de salarié de leur proche en perte d’autonomie :

− le désir de maintenir le proche à domicile,
− le fait que les prestations liées à la perte d’autonomie ne financent pas la totalité des besoins de la personne
− la disponibilité : perte d’un emploi précédent , ou sans emploi
− la difficulté à concilier emploi auprès d’une entreprise et aide à une personne en perte d’autonomie
− la proximité affective, ou géographique
− la possibilité prévue, sous conditions, par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) de rémunérer un aidant familial…

Quelles qu’en soient les motivations, le choix d’être – ou non – salarié de son proche, mérite toujours d’être questionné.

Ce mini-guide vous propose quelques pistes de réflexion que vous pourrez compléter en fonction votre propre expérience.

Devenir Aidant salarié de son proche dépendant
Se poser les bonnes questions

 

Voir aussi Le mini-guide « APA – Prudence et vigilance »