• 29 SEP 16
    • 2

    Les risques d’épuisement de l’aidant

    Les risques d’épuisement de l’aidant sont bien réel. L’épuisement est souvent la source de la maltraitance.

    Eviter les risques d'épuisement

    La maltraitance vient souvent de l’épuisement de l’aidant

    Les risques d’épuisement de l’aidant

    Prendre soin d’une personne âgée ou handicapé est une charge lourde tant physique que mentale.

    En particulier lorsque les besoins de la personnes aidée sont considérables, ceci peut pousser les aidants familiaux au-delà de leur capacité. Cela devient évident lorsque le soutien externe est limité.

    Les sentiments des aidants

    Les Aidants éprouvent des sentiments de stress, de colère et de dépression qui précèdent souvent l’épuisement, voire la dépression. Eh oui, on peut faire un « burn-out » d’aidant.

    Attention, ne pas traiter ses sentiments peut amener du ressentiment voire de la maltraitance envers la personne aidée. C’est là où les bons sentiments se retournent contre vous ! Il faut se faire aider. Ce n’est pas démériter.

     

    Les soutiens pour l’aidant / l’aidante

    Les soutiens peuvent être de plusieurs sortes :

    Ainsi vous pouvez obtenir une aide ponctuelle pour alléger la charge de travail. Ou bien quelqu’un peut garder votre proche pour vous procurer un temps de répit.  Ensuite il existe aussi des soutiens financiers – dont le droit au répit. Enfin, n’oubliez pas le soutien psychologique. Ainsi, il ne faut pas sous-estimer l’importance des groupes de paroles qui permettent à la fois de résoudre certains problèmes tout en ayant des contacts sociaux.

    Prendre soin de soi est important pour prévenir les risques d’épuisement : lire et télécharger les guides gratuits ci-dessous

    -Guide 2008 d’accompagnement à l’intention des personnes aidantes « Prendre soin de soi tout en prenant soin de l’autre »

    – Etre Aidant pas si évident !   

     

    Consultez nos rubriques de soutien:

    • Le répit  :Prendre soin de soi pour mieux prendre soin de son proche en souffrance. Accepter d’être aidé pour mieux aider son proche, prendre du recul… Eviter l’épuisement et les risque de maltraitance passive

     

    Article publié le 28 septembre 2014 et mis à jour le 29 septembre 2016.

     

    Postez un commentaire
  • Classé dans Fargeon marie claire on 11 janvier 2017, 18 h 06 min

    Bonjour, en tant qu’aidante familiale, je cherche un groupe de parole sur Bollene ou ses environs.

    Répondre
    • Classé dans Monika - Infirmière on 13 janvier 2017, 16 h 10 min
      in reply to Fargeon marie claire

      Bonjour,
      En contactant le CLIC, il devrait pouvoir vous renseigner sur ce qui est proposé dans votre région : CLIC Au-delà des âges – Bassin de vie d’Orange
      Jours et horaires de permanences :
      Lundi et vendredi : de 9h à 12h30 et de 13h15 à 16h
      Mardi : de 9h30 à 12h30
      Jeudi de 9h à 12h30 et de 13h15 à 17h
      Permanence le 3ème jeudi de chaque mois à Bollène avenue maréchal Leclerc à côté du local de la
      Croix Rouge)
      Adresse : 16 Rue Saint Florent – 84100 Orange (44.136 992 – 4.810654)
      Téléphone : 04 32 80 97 41 et 07 62 39 66 17
      Adresse électronique : clic-audeladesages@wanadoo.fr

      Répondre

Postez un commentaire

Cancel reply